01déc

La MIE : un guichet unique pour l’emploi à Carvin

Emploi & Formation

Pôle Emploi, Mission locale, Maison de l’emploi Lens-Liévin Hénin-Carvin, PLIE, régie Impulsion et APEI sont dorénavant regroupés en un même lieu : la Maison de l’Initiative et de l’Emploi de Carvin, au cœur du secteur République, dont les locaux ont été inaugurés en octobre dernier. Présentation.

La MIE : un guichet unique pour l’emploi à Carvin

Ce n’est une surprise pour personne, la question de l’emploi peut être un véritable casse-tête. Pas seulement pour celui qui cherche un job, parfois depuis longtemps, mais aussi pour les entreprises qui ont du mal à pourvoir certains postes : « c’est le paradoxe du territoire qui souffre particulièrement du chômage dans toutes les classes d’âge, et pourtant des entreprises locales qui expriment souvent des difficultés à recruter » rappelait Régis Delattre, Adjoint en charge du développement économique à Carvin.

Ainsi, pour lever les difficultés liées à la multiplication des services, publics et privés, qui travaillent pour l’emploi et l’insertion, la ville de Carvin a souhaité les rassembler dans un même lieu et créer une logique de guichet unique : c’est la Maison de l’Initiative et de l’Emploi. Au rez-de-chaussée, Pôle Emploi et ses 50 employés et à l’étage, la Mission locale, la Maison de l’emploi Hénin-Carvin, le PLIE, la Régie Impulsion et l’APEI, se partagent les bureaux.

Au-delà de la proximité géographique, la MIE traduit surtout une volonté de travailler ensemble, comme l’évoquait Philippe Kemel lors de l’inauguration : « Nous avons un objectif commun : l’emploi au niveau local. Il faut créer un circuit court de l’emploi pour que les entreprises du territoire qui souhaitent recruter soient identifiées, leurs offres centralisées et traitées au sein de la MIE… et que ces entreprises puissent trouver les profils correspondant à leurs attentes sur notre bassin d’emploi, en ayant au préalable mis en place les parcours de formation et d’accompagnement favorisant l’employabilité des personnes ».

Dernier point positif, pour le secteur cette fois. Car si autrefois « la République » était réputée pour être « difficile », aujourd’hui, ce secteur est perçu comme dynamique, en évolution : « grâce à l’État, il y a eu la création d’une nouvelle école, de logements nouveaux amenant de la mixité. Maintenant, il y a des services publics rassemblés : à la MIC, et à la MIE ».

Autant d’opérations qui ont profondément changé le secteur… qui n’est officiellement plus un quartier prioritaire !

Tags :        

Ajouter un commentaire

(requis)
(requis)
*